Petit guide de survie du cycliste en ville

Petit guide de survie du cycliste en ville

août 9, 2021 0 Par Gilbert

Rouler en vélo en milieu urbain peut être dangereux. Cependant, il est possible de s’en sortir en prenant quelques bonnes habitudes. Ainsi, voici un petit guide de survie pour les cyclistes.

A lire en complément : Comment choisir la bonne taille de vélo pour sa morphologie ?

Apprendre les rudiments du code de la route

Ce n’est pas parce que vous roulez en vélo et que vous n’avez pas forcément besoin d’avoir votre permis que vous devrez ignorer le code de la route. Même en roulant sur une piste cyclable, vous restez un usager. Par conséquent, il y a des règles que vous devrez respecter. D’ailleurs, votre vie peut même en dépendre. Par exemple, si vous grillez une priorité à droite ou que vous passez au feu rouge, cela peut être dangereux pour vous. De plus, les amendes peuvent être chères.

A découvrir également : Où apprendre à faire du vélo ?

Toujours être prudent

Il ne faut pas oublier qu’une personne est extrêmement vulnérable sur son vélo. C’est la raison pour laquelle il est important de redoubler de vigilance. En effet, il existe de nombreux dangers qu’il est compliqué d’anticiper : un piéton traversant n’importe où, une portière qui s’ouvre, etc. La meilleure façon d’éviter cela est de rouler prudemment. Lorsque vous roulez à vélo, pensez donc à regarder partout et à garder une certaine distance avec les voitures.

Prendre votre place

Sachez que la route appartient à tout le monde. Or, lorsqu’on débute à vélo, on a tendance à serrer à droite pour laisser les gens passer. Or, les rues sont souvent bondées dans les grandes villes. Vous risquez alors de tomber. Lorsque vous roulez moins à droite, cela va inciter les voitures à ralentir avant de vous doubler

Bien s’équiper

Rouler en vélo dans une grande ville est complètement différent d’une promenade en week-end à la campagne. Lorsque vous vous engagez sur ce mode de transport pour vos déplacements réguliers, il est important de savoir anticiper les éventuels imprévus (intempéries, pneu crevé, etc.). Pensez donc à bien apprendre la mécanique de votre vélo et de toujours vous équiper de quelques outils, notamment d’un mini gonfleur. Vous pourrez, par exemple, accrocher une petite sacoche sous votre selle. En ce qui concerne les intempéries, pensez à des vêtements adaptés. Par ailleurs, il ne faut pas oublier de porter un casque, car le vélo possède une vitesse différente des autres véhicules motorisés. De plus, les cyclistes ne sont pas toujours bien entendus ni toujours bien visibles.

Connaître les habitudes des autres

Étant donné que vous ne seriez pas le seul sur la route, sachez que les autres véhicules et les piétons ont chacun leurs manies. Le piéton a, par exemple, tendance à traverser lorsqu’il n’entend rien, ou à ignorer qu’il est en train de marcher sur une piste cyclable. Par ailleurs, les voitures ont tendance à prendre les pistes cyclables pour des places de parking, les taxis roulent souvent près des vélos, etc. Il est ainsi important que vous sachiez appréhender tout cela. En cas de chute, faites en sorte de vous dégager le plus rapidement possible de la voie, car sur le sol, il sera difficile de vous voir.